Comment combattre efficacement les poux rouges

Publié le : 13/08/2018 16:56:20
Catégories : Animaux

pou rouge

Dans cet article, vous allez trouver des solutions simples, naturelles et efficaces pour lutter contre les ravages des poux rouges.

Car vous devez le savoir, ce problème est très courant, au point de toucher plus de la moitié des poulaillers en Europe.

Si vous tenez à vos chères volailles (et je pense que c’est le cas), il est donc capital de vous en préserver ou au pire de vous en débarrasser le plus vite possible.

À ce stade, j’imagine qu’une question vous taraude :

Est-il possible d’éviter l’apparition des poux rouges ?

Se prémunir de ce problème est le rêve de tout aviculteur. Mais ne nous voilons pas la face : ce défi est bien difficile à relever.

Ce sera d’autant plus délicat si vous avez beaucoup de poules et qu’elles sont souvent confinées. Dans ce cas, soyez vraiment sur vos gardes.

La meilleure solution est un traitement préventif régulier avec de la terre de diatomée. Comptez une poignée au m2 par passage.

Insistez plus particulièrement sur les recoins du poulailler et les extrémités des perchoirs ou les poux rouges aiment se réfugier.

Renouvelez le traitement. Comptez une à 2 fois pendant l’hiver et plus régulièrement pendant les saisons plus chaudes. Cela vous épargnera bien des tracas, croyez-moi !

Mise à part cette option, qui a l’avantage d’être 100% naturelle, vous aurez bien du mal à vous prémunir à coup sûr des poux rouges.

Ce constat fataliste, mais malheureusement très réaliste, nous amène à nous poser une deuxième question :

Comment repérer la présence des poux rouges dans son poulailler ?

L’idéal est de les déceler le plus tôt possible. Là encore ta tâche est délicate, mais pas impossible si vous savez comment vous y prendre.

 

Pourquoi est-ce si difficile de repérer les poux rouges au début d’une infestation ?

Les poux rouges ne restent pas sur les volailles. Ils ne viennent que pour  se nourrir de leur sang, en général la nuit. Une fois leur repas accompli, ils vont généralement se loger dans des recoins du poulailler (extrémités des perchoirs, crevasses ou fissures…).

Dans ces conditions, autant dire qu’au début, vous risquez de passer à côté !

Le problème est que les poux rouges se reproduisent à une vitesse vertigineuse. Pour vous donner un ordre d’idée, une femelle fécondée une seule fois peut produire jusqu’à 7 pontes de 8 œufs.  Je vous laisse faire le compte…

Voici donc LE signe qui doit vous alerter en tout premier lieu : une grande agitation de vos bêtes et une tendance à passer plus de temps à se faire la toilette.

Si vous observez ce type de comportement chez vos chères poupoules, il est grand temps pour vous de « mener l’enquête »  dans votre poulailler.

Il vous faudra alors d’aller scruter dans tous les recoins et de préférence à la tombée du jour.

Dans le cas d’une infestation plus sévère, les signes sont beaucoup plus évidents :

  • Crête pâle et perte de tonus des volailles
  • Baisse des pontes, production d’œufs de moins bonne qualité. On peut aussi parfois observer des traces de sang sur les coquilles.
  • Mortalité importante des poussins qui ont la particularité d’être allergique à la salive des poux rouges

Si vous observez ces signes, vous pouvez considérer que la santé de vos poules commence à être menacée. Il est grand temps d’agir !

 

Que faire en cas d’infestation sévère de poux rouges ?

Vous avez 2 choses à faire au plus vite

1- Traiter l’infestation

Comme pour un traitement en préventif, la terre de diatomée est une alternative crédible aux pesticides chimiques. C'est d'autant plus vrai que les poux rouges ont tendance à y être de plus en plus résistants.

Il vous faudra tout de même doubler les doses à chaque passage (2 poignées par m2) mais aussi augmenter la fréquence des traitements.

NB : contrairement à beaucoup  de nuisibles, les poux rouges sont assez résistants au froid. Ne croyez qu’il vous suffira d’attendre l’hiver pour en venir à bout

2- Soigner vos poules

Les poux rouges causent des dommages considérables sur la santé des volailles.

  • Stress et mal-être à cause aux piqûres
  • Pertes de plumes (gale déplumante)
  • Propagation de maladies colportées par les poux rouges dans certains cas
  • Plaies sur les pattes (gale des pattes)
  • Anémie

 

Pour ce qui est des 2 premiers cas, seule la disparation des poux rouges vous permettra de résoudre ces problèmes.

Pour ce qui est des 2 derniers en revanche, vous pouvez agir dès à présent.

Comment soigner la gale des pattes ?

L’application régulière d’un baume à pattes adapté donne d’excellents résultats. Sur notre boutique en ligne, nous vous proposerons bientôt une formule de ce produit auquel a été ajouté de la terre de diatomée pour son action répulsive des poux rouges.

 

Comment soigner l’anémie des poules ?

En fonction de la gravité de l’infestation, ce problème sera plus ou moins délicat à traiter. Dans tous les cas, un apport en vitamines, oligoéléments et protéines leur fera le plus grand bien.

Pour les protéines, nous vous conseillons un apport en viande rouge pendant 3 à 7 jours

Pour les vitamines, vous pouvez ajouter de la terre de diatomée alimentaire qui est très riche en minéraux (Silice, Calcium, Potassium, Manganèse…) dans leur mangeoire ou leur eau. Comptez une à deux cuillerées à café par jour et par poule pendant une à trois semaines en fonction de leur état de santé.

 

Comme vous venez de vous en rendre compte, le sujet du pou rouge dans le poulailler est très vaste. Aussi, nous avons tâché d’être le plus concis et le plus pratique possible.

Le but de cet article était de vous donner des recettes simples pour agir et préserver la santé de vos chères volailles en cas d’infestation de poux rouges.

Pour plus de détails, nous vous invitons à consulter cette page.

Notre raison d’être et notre domaine d’expertise, c’est la terre de diatomée (vous l’aurez compris) et la plupart des solutions que nous proposons contre ce fléau sont en lien avec ce produit.

Toutefois, si vous avez-vous-même des retours d’expérience ou d’autres recettes à nous faire part, partagez-les dans la zone des commentaires.

Partager ce contenu

Ajouter un commentaire

 (avec http://)

Recherche dans le blog